Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 19:42

Résolution

 

Colmar, 18 - 21 octobre 2018

 

La Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe et la Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.V, réunies en congrès à Colmar, du 18 au 21 octobre 2018,

 

Constatent que 

  • dans de nombreux pays de l’Union Européenne, les mouvements populistes menacent les valeurs fondamentales de l’Union Européenne, garantes de la paix.
  • Cette dérive est en grande partie due au déficit d’information sur les réalisations, le fonctionnement de l’Union, ainsi qu’au défaut d’initiatives dans le domaine de l’emploi, de la formation et de l’interculturalité.

 

Rappelent qu’elles se sont engagées, conformément à leur résolution du 62° congrès, à favoriser, animer et conduire des consultations citoyennes sur l’Europe dans leurs territoires respectifs.

 

Demandent aux chefs d’état et de gouvernements de France et d’Allemagne, ainsi qu’à ceux des autres Etats de l’UE et à leurs instances concernées :

 

Emploi, formation et globalisation :

  • d’instaurer l’obligation pour toutes les structures pédagogiques de coopérer étroitement, avec un établissement comparable dans le pays partenaire à l’exemple d’écoles de formation professionnelle franco-allemandes dans le Rhin Supérieur, mais également avec un établissement similaire dans un autre pays de l’Union, afin de permettre à TOUS LES JEUNES de suivre, avant ou pendant leur formation, un stage dans le pays partenaire ou un autre pays, pour améliorer leurs connaissances linguistiques et interculturelles par l’expérience de la vie dans d’autres pays, pour améliorer leur employabilité et augmenter leurs chances professionnelles ;
  • de renforcer et harmoniser les outils franco-allemands et européens : l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, l’Université Franco-Allemande, ProTandem...  ERASMUS +, Eramus Pro, l’Europe pour les Citoyens, … outre la question des moyens, il s’agit d’aplanir les obstacles réglementaires à la coopération.
  • de favoriser une meilleure communication sur les institutions européennes.

 

Environnement :

-             de procéder aux évolutions juridiques multinationales car, ni la nature, ni les questions environnementales ne connaissant de frontières. Les solutions durables aux questions environnementales, telles celles trouvées pour la reconversion de Fessenheim ou l’éco-quartier de Fribourg, passent par la qualité des relations transfrontalières, dans lesquelles une participation active des nouvelles générations est indispensable.

 

 

Culture :

  • de prendre en compte que les différences culturelles, constituant parfois un obstacle, se sont révélées finalement un atout précieux de dialogue et d’échange concrétisé par de nombreux projets: patrimoine, muséographie, promotion des œuvres cinématographiques et des arts culinaires, dans un esprit d’ouverture international. Il apparaît ainsi essentiel de prioriser ces projets binationaux et de les mettre en valeur pour la promotion de l’idée européenne.

 

Jumelages :

  • d’accompagner un renouveau profond et un élargissement européen des jumelages franco-allemands. Sans renier leurs racines, ils doivent accueillir de nouvelles générations avec leurs activités, leurs aspirations et leurs modes de communication.
  • d’accorder plus d’attention, de soutien organisationnel et de financement pour les jumelages afin de préserver le plus grand réseau franco-allemand. Ce soutien doit être équitablement réparti entre les différents groupes d’âges pour que l’opportunité franco-allemande soit accessible à tous.
  • de reconnaître le statut d’association européenne ainsi que de simplifier les modalités d’attribution des subventions européennes.
  • de renforcer les capacités d’action des structures bi- et plurinationales dont l’objet est de créer des synergies dans les deux territoires et au niveau européen, en particulier celles qui regroupent les jeunes, comme la CFAJ/DFJA).  

 

 

En valorisant les initiatives dont nos mouvements sont porteurs, en délivrant un message plus clair, plus visible et plus compréhensible, ils contribueraient à donner un visage positif de l’Europe.

 

Les présidentes

 

Barbara Martin-Kubis

Fédération des Associations

Franco-Allemandes pour l‘Europe

Dr. Margarete Mehdorn

Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.v.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : URAFA Hauts-de-France pour l'Europe
  • : UNION REGIONALE HAUTS-DE-FRANCE DES ASSOCIATIONS FRANCO-ALLEMANDES POUR L'EUROPE : Regroupement de Comités de Jumelage, d'associations franco-allemandes et d'acteurs franco-allemands pour l'Europe
  • Contact

INFOS

En ce moment notre blog est en chantier. Si vous ne trouvez pas l'article ou la page qui vous intéresse, contactez-nous à l'aide du formulaire de contact.

 

Recherche

Articles Récents

Nos Pages D'information